Conduite sous emprise d'alcool

L'abus d'alcool...

La conduite sous emprise d'alcool est la deuxième cause de mortalité sur les routes de France, après la vitesse.

  • Le taux d’alcool atteint son maximum 30 minutes après une absorption à jeun et 1 heure après une absorption au cours d’un repas.
  • 25% des conducteurs âgés de 18 à 35 ans impliqués dans un accident mortel avaient trop bu.

Boire ou conduire... vous connaissez la suite. Mais connaissez-vous tous les risques d’une conduite sous emprise de l’alcool ?

 

 

Les idées reçues sur l'alcool

Le vin est bon pour la santé

Cela est à la fois vrai , et à la fois faux. Plusieurs études ont suggéré qu'une consommation de vin pourrait protéger en partie contre les risques cardiovasculaires et l‘infarctus du myocarde. Certaines substances contenues dans le vin rouge pourraient accroître la fluidité du sang. Néanmoins, ces effets protecteurs sont minimes et ne s'observent que pour des consommations très raisonnables de vin, de l'ordre d'un à deux verres par jour. Au contraire, l'alcoolisme est mauvais pour le cœur car l'ingestion régulière d'alcool fait croître la tension artérielle et détériore le muscle cardiaque.

Boire un café pour faire baisser son taux

Le café ne modifie pas le taux d'alcool dans le sang, ni une cuillère d'huile, ni la pratique du sport. Idem, en diluant de l'alcool avec de l'eau, cela n'a aucun impact bénéfique sur l'alcoolémie. Pour éliminer les effets de l'alcool il n'y a rien à faire, si ce n'est patienter. Un individu en bonne santé élimine en moyenne 0,10 à 0,15 gramme d’alcool par litre de sang,  par heure.

Un verre de whisky est plus fort qu'un verre de vin

Que le degré d’alcool indiqué soit plus faible, ne signifie pas que le verre que l’on consomme contient moins d’alcool . Si on sert chaque boisson dans son verre respectif, on obtient chaque fois la même quantité d’alcool, soit une unité. Un verre de vodka standard (3cl à 40°) contient la même unité d’alcool qu’un verre de vin (10 cl à 12°) ou qu’un demi de bière (25 cl à 5°).

L'alcool réchauffe

La sensation de chaleur ressentie à l'ingestion d'alcool n'est due qu'a la dilatation des vaisseaux sanguins présents sous la peau. A terme, la température corporelle diminue même et les personnes ayant beaucoup bu peuvent risquer une hypothermie, parfois mortelle.

On peut conduire même en ayant bu, si on a mangé avant

Cette idée reçue vient du fait que si l'on boit sans manger, les effets de l'alcool passeront dans le sang plus rapidement, et se feront donc ressentir plus vite.  Toutefois, manger ne fait que retarder l’apparition des effets de l’alcool mais cela ne modifie pas la quantité d’alcool absorbée.

Je laisse un commentaire

Soyez le premier à commenter !